Inscription

À distance
300 $
Icône des formations privées pour groupes

Formations privées pour groupes

Nos formations peuvent être adaptées selon les besoins de votre organisation.

Table des matières
Corps

Contexte

La règle du masculin qui l’emporte sur le féminin existe depuis le 17e siècle. En effet, en 1675, le Père Bouhours, homme de lettres, expliquait que « lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l’emporte ». Plus tard, le grammairien Nicolas Beauzée en rajoutait en écrivant : « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle. ». Cette règle, qui influence toujours les accords grammaticaux, a donné lieu à des raccourcis comme : « L’utilisation du masculin inclut le féminin et n’est que pour alléger le texte ».

Toutefois, au cours des dernières décennies, après le débat de la féminisation des titres, des voix se sont élevées pour réclamer une visibilité égale des femmes et des hommes dans les textes de tous genres. D'ailleurs, de plus en plus, des organisations publiques et privées se dotent de directives et de politiques en ce sens et optent pour la rédaction épicène.

Objectifs pédagogiques

Cette formation permet de comprendre ce qu’est la rédaction épicène et de distinguer les formes correctes des formes incorrectes dans la présentation du masculin et du féminin dans les textes. Elle présente également les distinctions entre les différents types de rédaction (épicène, neutre, inclusive et non genrée). Au terme de la formation, vous serez en mesure :

  • d'utiliser un vocabulaire qui inclut non seulement les hommes, mais aussi les femmes;
  • de construire des phrases et des textes où la rédaction épicène exclut tout sexisme de langage;
  • de rédiger de manière épicène tout en préservant la lisibilité et l’intelligibilité du texte.

Contenus

  • Bref historique de l’évolution du langage non sexiste
  • Diverses manières maladroites d’intégrer les fonctions et titres féminins (publicités, journaux, revues…) : procédés à éviter et procédés à privilégier
  • Conséquences grammaticales de la présence des formes masculine et féminine
  • Avantages et inconvénients de la rédaction épicène : formulation neutre, le doublet, l’accord de l’adjectif
  • Réaction des adeptes et des adversaires de la féminisation des titres et fonctions
  • Quelques raisons discutables de la primauté du masculin sur le féminin
  • Mise en pratique du langage et de la rédaction épicène

Approche pédagogique

Plusieurs exercices individuels et en groupe pour pratiquer les techniques de l’écriture épicène par le choix du vocabulaire approprié et les accords grammaticaux corrects.

Clientèle cible

Toute personne qui désire revoir sa façon de rédiger de manière à garder un équilibre dans la représentation des hommes et des femmes dans ses textes.

Durée et unités d’éducation continue (UEC)

Cette formation est d’une durée de 7 heures et donne droit à 0,7 UEC.

Formateur

Georges Farid, Ph. D., est titulaire d’un doctorat en linguistique appliquée de l’université Paris V René Descartes. Aujourd’hui professeur honoraire, il a enseigné le français écrit sous toutes ses formes à l’UQO. Il a présenté de nombreuses communications sur divers aspects de la langue française aussi bien sur le plan national qu’international. Il a écrit plusieurs articles sur l’orthographe et la grammaire. Il a également publié, en 2004, un ouvrage intitulé « Mieux comprendre le participe passé », et en 2012, « Homonymes en exercices ». Ses recherches portent, entre autres, sur la nouvelle orthographe, le sexisme dans la langue française, la rédaction épicène, la clarté et la simplicité des écrits, la correction des erreurs et expressions fautives, la grammaire au travail, les 45 règles du participe passé et la ponctuation.